Vendre son or : quels objets ai je le droit de vendre ?

Contrairement à ce que l’on croit, tout type d’or n’est pas vendable sur le marché. il est important de savoir si on a le droit de vendre son or, pièces, bijoux, ou si certains sont interdits à la vente.

Les objets que tout particulier a le droit de vendre

Quant il s’agit d’or, n’importe qui peut absolument vendre n’importe quel or qui lui appartient en propre, que ce soit des bijoux ou des pièces, des lingots ou autres. Quelle que soit la forme que prennent les produits d’or à vendre, ils sont tout à fait vendables, que ce soit en banque, auprès des agences ou comptoirs d’or ou encore en ligne, par correspondance. Cependant, il faut se souvenir que la plupart des racheteurs ne tiennent pas compte des pierres précieuses serties sur les bijoux ou les mécanismes des montres. Ils estiment uniquement l’or. En principe, l’or ainsi racheté est destiné à être fondu et devient de l’or industriel. Un tel recyclage de l’or réduit considérablement les émissions polluantes de l’industrie minière aurifère et permet la banalisation de la traçabilité des bijoux en or.

Différents types d’or propices à la vente

L’or physique que les particuliers peuvent vendre et assez facilement, et à bon prix, ce sont les chevalières, les colliers, les bracelets ou les boucles d’oreilles. Mais il est également aisé de vendre des pièces d’or qui sont rachetées sur la base de leur poids et de leur pureté (et non de leur valeur faciale), des lingots et parfois même des débris provenant de bijoux en or (cassés ou démodés). Ceux qui possèdent de l’or dentaire peuvent aussi le mettre en vente. Sur certains sites de rachat et dans certaines agences, l’estimation de l’or est offerte. Souvent, ceux-ci font appel aux services d’envois postaux hautement sécurisés et dotés d’une assurance.

Pour mieux vendre son or

Si on possède des produits d’or à vendre et en bon état, contenant des pierres précieuses par exemple, il est préférable de chercher un repreneur parmi les antiquaires ou les bijoutiers qui vont l’estimer à son alliage certes mais également à son façonnage, ce travail d’orfèvrerie qui en fait toute sa valeur, sa rareté et son authenticité. Les bijoux cassés ou de faible valeur sont à réserver à la revente au poids où seuls la pureté de l’alliage et le poids comptent. Il est recommandé de se renseigner sur le cours de l’or qui va servir de repères bien que le repreneur ne soit pas obligé de s’y aligner.

Poids, mesures, classification et cours de l’or : bon à savoir avant la revente
Comment obtenir le meilleur prix et comment négocier ?