Revendre son or en comptoir d’or spécialisé : avantages et inconvénients

Bien évidemment, pour vendre son or, il est important de connaître tous les acteurs de ce type de transactions et les différents frais afin de vendre au meilleur prix.

Plusieurs acteurs où se tourner

Dans le cadre d’une revente d’or, il faut savoir que les prix affichés sur Internet et dans les journaux ne sont pas toujours les mêmes que ceux proposés en magasin. Pour ne pas être pris au dépourvu, il est utile de savoir que vendre son or à la banque, c’est le vendre au Cpor-devises, l’intermédiaire de pratiquement toutes les banques françaises. Les frais y sont élevés, l’or peut être refusé et la politique de rachat de Cpor-devises est très changeante et à bas prix, la taxe imposée s’élève à 10,5 %. Une revente sur Internet peut être possible mais il faut se renseigner au maximum avant de s’y lancer : identité de l’acheteur potentiel, son adresse etc. Et si possible, aller le voir après avoir demandé une entrevue. Il faut aussi s’assurer de connaître tous les frais liés à cette revente.

Avantages de revendre son or en comptoir d’or spécialisé

Par rapport à une revente en banque ou sur Internet, la revente de son or à un comptoir d’or spécialisé reste à ce jour la formule la plus avantageuse et la plus sûre aux yeux des professionnels. Premièrement, le cédant a la possibilité de faire évaluer son or auprès d’un ou de plusieurs comptoirs avant de choisir avec lequel faire affaire. L’estimation et la vérification de l’or se fait en temps réel grâce à un spectromètre de masse et le prix de rachat est en fonction du cours de l’or en ligne. Côté fiscalité, les particuliers ont le choix entre la taxe forfaitaire et le régime de la plus-value en cas de revente d’or physique.

Y a-t-il des inconvénients en revendant son or en comptoir spécialisé ?

En principe, revendre son or en comptoir d’or spécialisé présente de nombreux avantages, et peu ou pas d’inconvénients. Evidemment, il est conseillé de voir et de discuter avec les experts pour une meilleure négociation. Si certains bijoux sont incrustés de pierres précieuses, signés par de grands créateurs ou ayant une valeur artistique, il y a des chances où ils seront mieux estimés. Il faut savoir également que le cédant dispose d’un droit de rétractation de 48 h après la signature du contrat, ce qui implique le remboursement de la somme déjà encaissée.

Poids, mesures, classification et cours de l’or : bon à savoir avant la revente
Comment obtenir le meilleur prix et comment négocier ?