Fonction publique et entreprise privé : différences concernant le retraite ?

Au fur et à mesure des réformes, les règles de calculs sur la retraite entre la fonction publique et les entreprises privées se rapprochent peu à peu mais de grosses différences subsistent encore. On va voir quelles sont ces différences.

Des dissemblances flagrantes

Le président Macron l’a promis : le système universel de retraite sera mis en place car chaque euro cotisé devrait donner accès aux mêmes droits à tout le monde. Il y a eu certes des réformes dans ce domaine mais force est de constater qu’il existe encore des différences notables entre la fonction publique et les entreprises privées concernant les régimes de retraite. En effet, sur l’acquisition des droits, le privé est plus avantagé, car le calcul de la durée d’assurance n’est pas de date à date mais sur la base des cotisations versées. Certes, pour la validation des trimestres d’assurance, la cotisation doit être 150 fois le Smic horaire, donc 1 482 euros. Ce qui veut dire 5 828 euros pour en valider 4. Par conséquent, une personne rémunérée au-dessus du plafond de la sécurité sociale qui est de 3 311 euros par mois, n’a qu’à travailler 2 mois afin de valider 4 trimestres.

Dans la fonction publique

A savoir que le mode de calcul de la fonction publique est différent de celui des entreprises privées. En effet, chaque trimestre est validé de date à date, et chaque période de 90 jours équivaut à un trimestre. Aussi, une personne travaillant dans la fonction publique qui n’aura travaillé que 3 trimestres pendant une année civile ne valide que 3 trimestres, quel que soit le salaire qu’il perçoit. Pour ceux à temps partiel, le décompte est défavorisé une fois de plus car les trimestres sont comptés au prorata du temps effectivement travaillé, sauf si le temps partiel a été accordé pour s’occuper d’un enfant né ou que l’on a adopté après la date du 1er janvier 2004.

Le sujet du taux de liquidation

Ce qu’on appelle taux de liquidation de la retraite est le calcul de base permettant de déterminer le montant exact de la pension. La différence dans le public et le privé est importante car dans le public, c’est 75 % pour les personnes qui peuvent prétendre à une retraite à taux plein et dans le privé, c’est 50 %. La moyenne arithmétique des salaires des retraités est de 1 376 euros bruts, soit 1 283 euros nets.

Simulation : comment estimer le montant de sa future retraite ?
Banque, fiscalité, imposition : quels sont les avantages d’un retraité ?